Podcast : Rencontre intime et politique avec Virginie Despentes

Mercredi 25 novembre 20h00

Ce 25 novembre, Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, le média ici Grenoble vous propose une sélection d'émissions, de séries et de films féministes qui nous ont particulièrement marqués.

En se baladant, en prenant un bain ou en préparant le repas, nous vous proposons un moment à la fois intime et politique avec l’écrivaine Virginie Despentes, l’autrice de "Baise-moi", "Apocalypse Bébé" ou "Vernon Subutex"...

Voici quatre interviews réalisées par Victoire Tuaillon pour le podcast Les couilles sur la table :

1/ Meuf King Kong : Treize ans après la publication de "King Kong Théorie", Virginie Despente revient sur les thèmes de ce grand essai féministe : ses positions sur la prostitution et la pornographie ont-elles changé ? Comment faire pour éviter le viol : éduquer les garçons, ou apprendre aux filles à se défendre ? Est-ce qu’il y a vraiment des hommes qui ont violé "sans s’en rendre compte" ? Pourquoi le schéma du sexe sous contrainte est-il si présent dans la pornographie, et comment ouvrir les imaginaires érotiques ?

2/ Apocalypse maintenant : Virginie Despentes nous parle de colère et de violence, à travers l’analyse des personnages masculins dans son oeuvre. De la violence incontrôlable des auteurs de violences conjugales, de celle bien plus acceptée et normalisée des hommes placés à de très hauts postes à responsabilité. De celle de la romancière aussi : comment la violence peut parfois la dépasser, mais aussi l’aider dans sa vie personnelle ?

3/ Les jolies choses de l’art : Virginie Despentes parle de féminisme et d’art. Comment ses convictions politiques, notamment son féminisme, ont-elles changé le regard qu’elle porte sur les oeuvres littéraires ? Plus largement, comment peut-on concilier ses convictions féministes avec sa consommation d’oeuvres artistiques – majoritairement masculines, souvent misogynes ?

4/ Queen Spirit : Peut-on réinventer l’hétérosexualité ? Qu’est ce que cela implique ? Changer le regard que l’on porte sur la séduction, les relations amoureuses et sur soi-même. Virginie Despentes l’explique dans ce quatrième et dernier épisode, elle qui selon ses termes est "devenue lesbienne" à 35 ans, lorsqu’elle est tombée amoureuse d’une femme.

Pour écouter ou télécharger tous ces podcasts, c'est ici.