Rencontre avec quatre femmes en lutte en Amérique latine

Jeudi 31 mars 18h30

Réception pour quatre femmes emblématiques des combats pour la mémoire, la vérité, la justice et la démocratie en Amérique du Sud. Le 24 mars 2016 marquera le quarantième anniversaire de l’avènement d’un pouvoir militaire en Argentine, connu dans le monde entier pour la répression sanglante qu’il a exercé contre toute opposition entre 1976 et 1983. Cette période tragique de l’histoire argentine se soldera par la mort ou la disparition de 30 000 personnes, le vol de 500 bébés et l’exil de plus d’un million de personnes. La résistance a été incarnée par le combat héroïque des Grands-mères et Mères de la place de Mai, exigeant mémoire, vérité, justice et démocratie. Leur combat, associé à celui de plusieurs mouvements pour les droits de l’Homme et une volonté politique publique favorable, a permis des avancées considérables dans le jugement des responsables de ces crimes en Argentine.

Seront présentes quatre invitées emblématiques de ces luttes : Estela Carlotto, Grand-mère de la Place de Mai ; Nora Cortinas, Mère de la Place de Mai ; deux victimes du Plan Condor, Macarena Gelman enfant volé par la dictature qui a aujourd’hui retrouvé son identité et Sara Mendez, dont le fils Simon maintenant récupéré, lui fut vole par les forces répressives lors de son arrestation. Elles participeront à une conférence-débat et échangeront avec le public. Leur présence est particulièrement importante car aujourd’hui même en Argentine, certains secteurs nostalgiques de l’époque de la répression remettent en cause la politique d’Etat en faveur des droits de l’Homme.

Au cours de la réception, la chorale grenobloise Orfeo interprétera, en hommage aux invitées, des œuvres du folklore argentin.

À 18h30

À la Mairie de Grenoble
Bd Jean Pain