Rencontres : Que se passe-t-il en Turquie ?

Samedi 28 janvier 14h00

Que se passe-t-il en Turquie ? Venez vous informer et débattre autour d'une table-ronde avec Eyup Duru, responsable européen du HDP, un syndicaliste et un responsable associatif. La table-ronde sera suivie d'un concert de solidarité pour les démocrates en Turquie et la population kurde.

Voici le texte d'appel à ces rencontres :

"Depuis la tentative de coup d’Etat en juillet dernier, la situation s’est considérablement dégradée : plus de cent mille personnes ont été limogées dont 30000 enseignants, 40000 personnes ont été arrêtés, une forte répression s’est abattue sur des universitaires, des écrivains, des journaux de gauche et kurdes, des syndicats et des associations... Le régime d’Erdogan a franchi un nouveau cap avec la mise en détention des deux co-présidents du HDP, Selahattin Demirtas et Figen Yüksekdag, ainsi que 14 autres députés. Ces derniers jours, des centaines de militants et sympathisants du HDP ont été arrêtés cette semaine. Le régime de Erdogan multiplie les violations des droits humains et menace de rétablir la peine de mort. De fait, la Turquie est devenue une dictature.

Le président turc a affirmé que l’égalité homme-femme était "contraire à la nature humaine" et il développe un discours remettant violemment en cause les droits des femmes. Depuis son arrivée au pouvoir en 2002, la situation des femmes s’est détériorée. Entre 2002 et 2009, les meurtres de femmes pour "l’honneur" ont augmenté de 1400 % en Turquie. Au cours de l’année 2014, au moins 294 femmes turques ont été tuées. Le gouvernement turc a ordonné la fermeture de nombreuses associations de défense des droits des femmes et des enfants. Le 18 novembre 2016, un pas de plus a été franchi, avec le projet de loi visant à dépénaliser les viols sur mineur-e-s.

Dans le même temps, les maires des villes kurdes ont été destitués et les opérations militaires contre les populations kurdes se sont intensifiées, La politique belliqueuse d’Erdogan contre les populations kurdes en Turquie et en Syrie contribue à déstabiliser l’ensemble du Moyen Orient et est une menace pour la Paix mondiale.

Les organisations politiques, syndicales et associatives signataires expriment leur solidarité à tous les démocrates de Turquie subissant la répression.

Elles demandent à l’ensemble des élues et élus français à se solidariser avec les députés et maires élus démocratiquement et arbitrairement emprisonnés.

Elles demandent au gouvernement français d’intervenir de toute urgence pour exiger la libération immédiate de toutes les personnes arrêtées pour délit d’opinion, et la réintégration dans la fonction publique de tous les personnels injustement licenciés.

Il est temps que le gouvernement français et l’Europe sortent de leur silence. Il ne peut être question de légitimer un régime dictatorial au nom d’une politique migratoire réactionnaire. Elles appellent l’ensemble de la communauté européenne à exercer des sanctions à l’égard de la Turquie, tant que la répression durera."

À 14h : Table-ronde

À 17h : Concert

À la salle Ambroise Croizat
Place du 8 février 1962
St Martin d’Hères