Film : Les Sénégalaises et la Sénégauloise

Vendredi 17 novembre 19h30

Projection du film "Les Sénégalaises et la Sénégauloise" d’Alice Diop (2007) suivi d’un débat autour de la vulnérabilité des filles et des femmes sénégalaises face à toute forme d’abus sexuel, avec Françoise Laurant, Pilar De Bernardy et un ou une membre de la diaspora sénégalaise.

La réalisatrice Alice Diop est née en France, de parents sénégalais. En passant un mois au Sénégal, munie d’une petite caméra, elle filme la vie quotidienne. Elle dresse le portrait de trois femmes de sa famille : Néné et ses deux filles Mouille et Mame Sarr. "Ce film, c’est le portrait d’une cour et des femmes qui y vivent, trois Sénégalaises urbaines. Une mère et ses deux filles. Cette cour c’est un peu la métaphore du gynécée au Sénégal : un espace cloisonné, exclusivement féminin, où face à l’adversité du quotidien, certaines luttent, tentent de se battre quand d’autres attendent, "lézardent" et rêvent de partir. Ici, il n’y a pas d’hommes mais beaucoup d’enfants, des allées et venues, un vaste chaos géré par ces femmes qui, seules, font en sorte que tout tienne. Cette cour, c’est la cour de ma mère, celle de son enfance. Cette cour, j’aurais pu y naître." Je filme en quelque sorte ce qu’aurait pu être ma vie, je réalise qu’il s’en ait fallu de peu pour que je naisse du "bon côté". Je mesure d’ici ce que l’exil transforme, tout ce que l’on perd en partant, tout ce que l’on gagne

Organisation : Planning Familial et GREF (Groupement des Éducateurs sans Frontières).

À 19h30

Au Cinéma Le Club
9, bis rue du Phalanstère
Grenoble