Le 31 janvier 1980, la lutte victorieuse contre la centrale nucléaire de Plogoff

Mercredi 31 janvier 07h00 : événement sur la journée

Le 31 janvier 1980 s'ouvre l'enquête publique pour la construction d'un réacteur nucléaire à Plogoff, petite commune du Finistère en Bretagne. C'est le début d'une mobilisation exceptionnelle de la population.

Ce jour-là, le maire brûle le dossier d'enquête. Face aux manifestant-e-s, les commissaires enquêteurs se réfugient dans des caravanes protégées par les gendarmes mobiles. Pendant 45 jours, les officiels sont harcelés par un mouvement mené par des femmes du village. Chaque soir, les gendarmes partent sous les pierres.

Les luttes seront intenses jusqu'au 10 mai 1981, jour où le nouveau président François Mitterrand annonce l'arrêt du projet.

Les femmes de Plogoff ont eu un rôle déterminant. Beaucoup sont femmes de marins, souvent seules et au foyer. Pendant les six semaines de l'enquête publique, elles se mobilisent quotidiennement, restent des heures, certaines des journées entières devant les gardes, leur parlant et décourageant les plus jeunes. Lors des affrontements avec les CRS, les femmes sont aussi aux premiers rangs, bravant les forces de l'ordre.

* * *

Pour en savoir plus sur cette lutte, nous vous recommandons :

- Le film-documentaire Plogoff, des pierres contre des fusils (1980), visionnable ici.

- Le livre Femmes de Plogoff (2010), difficile à trouver, mais en partie disponible ici.

- Le livre Plogoff, un combat pour demain (2004), dont la plupart des chapitres sont disponibles ici.

- La Bande-dessinée Plogoff (2013), disponible ici dans les blibliothèques municipales de Grenoble.

* * *

Ici Grenoble propose des zooms sur des dates marquantes de l'histoire des luttes sociales. Pour se souvenir. Pour transmettre une mémoire aux plus jeunes. Pour mettre en lumière des informations parfois méconnues.