Action : Les Gilets jaunes Drôme-Isère s'invitent chez Lactalis

Samedi 16 février 09h00

Les Gilets jaunes Grenoble-Isère organisent une action avec les Gilets jaunes de la Drôme autour de l'usine Lactalis de Saint-Just de Claix.

Pourquoi cette action ?

Voici le texte explicatif :

"Concernant l'action lactalis ...et pour les sceptiques qui se demandent en quoi cette action sert le mouvement, une petite synthèse afin que chacun puisse prendre sa décision en toute objectivité.

3 permis, déposé et refusé pour des motifs légitimes, pour la création d'une station autonome. un 4e déposé sur un espace temps ou le POS avec obligation de raccordement et le PLU avec même obligation n’était pas applicable (en passe de votation sur la commune) donc lois nationales.

1 station existante prévue et conçue pour l'accueil de cette entreprise entre autre lors des travaux permettant le raccordement de la société voisine de lactalis , ils ont refuse le branchement alors que cela divisait le coût poursuite des rejets dans l’Isère équivalents à 10 000 hab /an

conséquence : mise en demeure par le préfet, au maire de signer le permis sous peine de responsabilité pénales du risque de pollution de l’Isère ! Economie pour lactalis de l'ordre de 300 000€/an tant que rien n'est solutionné.

en cas de station individuelle, aucun contrôle indépendant possible sur un plan sanitaire ( on se souvient du temps de réaction et du comportement des dirigeants lactalis lors de la crise de la salmonelle en Mayenne)
poursuite de la pollution de l’Isère en toute impunité et qui je le rappelle sert aussi à irriguer les cultures avoisinantes...

constat concernant la cause des gilets jaunes:

intervention de l'etat pour favoriser une multinationale

conséquence sur le pouvoir d'achat des citoyens (factures et investissements des communes) a savoir environ 30%de moins par habitants si le raccordement est effectif

pollution de l’environnement ... et opacité sur les produits utilisés.

voilà, on a mis près de 3 semaines pour vérifier les infos et comprendre ce qui se passe , cette synthèse est très courte mais objective."

Départ groupé à 9h devant Carrefour Saint-Egreve

Plus d'infos ici

* * *

Comme beaucoup, vous êtes partagé-e-s sur le mouvement des Gilets jaunes ? Est-ce un point de départ vers des revendications de justice sociale ou des luttes politiques plus radicales ? Est-ce un mouvement trop orienté sur le pouvoir d'achat individuel, trop confus, trop lié aux réseaux d'extrême-droite, avec trop d'actes homophobes, racistes, virilistes, sexistes ou anti-migrant-e-s ? Faut-il, en tant qu'écologiste, féministe et/ou libertaire, participer à cette lutte pour faire entendre d'autres voix ?

Pour contribuer à ce vaste débat, ici Grenoble vous propose une sélection d'articles et de reportages avec des points de vue variés :

- Le dossier spécial du média Reporterre : Gilets jaunes : le dossier pour comprendre la révolte

- La série de reportages et d'interviews de Gilets jaunes publiée par Là-bas.org

- La série d'articles et de tribunes du média Lundi Matin

- Un article du journal CQFD : Du brun dans le jaune

- Les analyses du groupe La Classe en gilet jaune

- Les déclarations "à chaud" de Frédéric Lordond'Assa Traoré ou encore d'Emmanuel Todd

- Une analyse publiée sur Paris Luttes : Les Gilets jaunes à la lumière de l’expérience italienne

- Une analyse "à froid" de Frédéric Lordon : Fin de monde ?

- Une interview de Matthieu Auzaneau, spécialiste des questions pétrolières (et malheureusement nucléariste) : Augmenter les taxes sur l’essence sans proposer d’alternative cohérente, c’est faire le lit du fascisme

- Une tribune publiée sur Rebellyon.info : Gilets jaunes et écolos, pas le même maillot, mais la même récupération

- Une tribune publiée sur Rouen dans la rue : Gilets jaunes : en voiture !

- Une tribune publiée sur Révolution permanente : Les Gilets jaunes et les éléments pré-révolutionnaires de la situation

- Une tribune publiée dans Zadibao : Climat jaune et changement de gilets

* * *

Pour suivre les actions des Gilets jaunes de l'Isère, c'est ici.