Rencontres : Quelles sont les conséquences de la surconsommation de viande et comment la réduire ?

Jeudi 20 juin 18h30

Les auteurs du livre "Moins de viande" – Jean-Paul Curtay et Véronique Magnin – en partenariat avec la MSH-Alpes (CNRS/UGA), la Ville de Grenoble, le Crous Grenoble Alpes et un grand chef cuisinier proposent une table-ronde suivie d’un débat sur les conséquences de la surconsommation de viande et les initiatives entreprises collectivement pour la réduire.

Voici la présentation de cette soirée :

"La viande, ringarde ? Les études sont formelles : notre consommation actuelle est intenable sur la durée, pour l’environnement et le bien-être animal mais aussi dommageable pour notre santé. Pourtant la demande mondiale ne cesse d’augmenter. Pourquoi avons-nous besoin d’autant de viande dans nos assiettes ? Quelles sont les conséquences d’une telle consommation ? À l’inverse, quels sont les bénéfices d’une alimentation plus végétale ? Peut-on s’y fier pour remplacer la viande ?

Toutefois, en France, la consommation de viande amorce un léger déclin auquel la science s’intéresse. Une série d'enquêtes est actuellement menée sur les participants au Lundi vert – sans viande ni poisson – afin de déterminer leur spécificité par rapport à la population française. Et comprendre les facteurs psychologiques et sociaux associés à la durée de leur engagement dans ce changement. Quels sont les premiers résultats de cette étude ?

De leur côté, les collectivités se mobilisent pour introduire des repas végétariens dans la restauration collective. Pourquoi ? Comment et quel accueil reçoit cette démarche quand de grands chefs parient sur le végétarisme et relèvent la gageure de repas sans viande.

En présence de :

Christophe Aribert, chef cuisinier deux étoiles au guide Michelin et quatre toques au Gault et Millau. Il a ouvert la Maison Aribert le 2 février 2019 au cœur du parc d’Uriage-les-Bains.

Laurent Bègue, directeur de la MSH-Alpes (CNRS/UGA), membre de l'Institut universitaire de France et professeur de psychologie sociale à l'Université Grenoble Alpes. Il pilote sur le plan scientifique la campagne nationale du Lundi vert.

Bénédicte Corvaisier, directrice générale du Crous Grenoble Alpes. Ce dernier a été précurseur des « lundis verts de la restauration universitaire », avec la proposition d'une offre végétarienne (non exclusive) tous les lundis dans ses restaurants.

Jean-Paul Curtay, médecin nutritionniste et l’un des pionniers de la nutrithérapie en France. Membre de l’académie des sciences de New York,  il est l’auteur de bests-sellers dont "Okinawa, un programme global pour mieux vivre" [Anne Carrière].

Salima Djidel, adjointe au maire de Grenoble chargée de la restauration municipale et de l’alimentation biologique et locale. Elle soutient également la lutte contre le gaspillage alimentaire et le développement d’une agriculture périurbaine de qualité.

Véronique Magnin, journaliste scientifique et docteur en mécanique des milieux géophysiques et environnement. Elle est coauteur avec le Dr Jean-Paul Curtay du livre "Moins de viande" [Solar]."

À 18h30

Au Musée de Grenoble
5 place Lavalette
38 000 Grenoble

Plus d'infos ici