Après-coronavirus : Prophéties et analyses

27/05/2020

Pendant le confinement lié au covid-19, de nombreux penseurs et penseuses ont publié des analyses et des prédictions marquantes sur "le monde d'après".

Maintenant que le "déconfinement" a commencé, il nous semble particulièrement intéressant de relire certains de ces articles, et de les comparer avec ce que l'on observe dans la réalité.

Voici une sélection proposée par l'équipe d'ici Grenoble :

- Une tribune de Naomi Klein : Comment l’élite mondiale va tenter d’exploiter la pandémie.

- Deux tribunes du sociologue Frédéric Lordon : Orientations et Patience.

- Une interview des sociologues Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon : Nous ne pouvons plus accepter que nos enfants et petits enfants aient à survivre dans un monde inhumain !

- Une interview du sociologue Bernard Friot : Covid-19 : Bernard Friot analyse et propose.

- Une analyse de l'économiste Gaël Giraud : Les conséquences économiques à venir de l'épidémie.

- Une vision du militant écologiste Joël Domenjoud : Le système peut s’effondrer en quelques semaines, préparons l’après.

- Une vision du militant "décroissant" Michel Lepesant : Le monde qui vient n’a rien d’une utopie, c’est un cauchemar

- Une réflexion made in Belgique : Crise du coronavirus : ce système ne peut survivre, mais nous le pouvons.

- Une synthèse du média Reporterre : Crise sanitaire : les propositions se multiplient pour penser un après plus écologique.

- Une réflexion sur l'emprise des technosciences et des alternatives possibles : Pandémie : Est-ce venu l’ère du technicisme ?

- Une prophétie sur la délation et la surveillance numérique après l'épidémie : Post-scriptum sur le déconfinement : demain, tous auxiliaires de police ?

- Deux prédictions d'un possible krach financier : Le coronavirus révèle l’extrême fragilité de la mondialisation néolibérale et Panique boursière en temps de crise.

- Une courte tribune accompagnée d'une petite BD humoristique : Conservatrice, réactionnaire ou progressiste, trois voies pour l’après-crise sanitaire.

- Une analyse publiée sur le site Perspectives printanières :  L'épidémie n'a pas de vertus,