Enquête : À qui profitent les Chatbots ?

02/02/2018

Siri, Google Home, Alexa, Echo, Sony LF-S50... les Chatbots débarquent progressivement dans l'agglomération grenobloise. Souvent installées au centre du salon, ces "enceintes parlantes" permettent d’interagir avec elles de manière aussi intuitive que si nous nous entretenions avec un-e ami-e qui serait totalement à notre service.

Les Chatbots, des ami-e-s à notre service ? Il y a quelques jours, deux émissions de France Culture se sont penchées sur le sujet : Siri, le robot qui sert deux maîtres et Gafa, la voix est libre. L'un des invités était Nicolas Santolaria, journaliste, auteur de plusieurs enquêtes sur les Chatbots.

Dans ces émissions, on y apprend notamment que :

- Les Chatbots nous espionnent : Siri, par exemple, transmet toutes les informations que nous lui donnons aux serveurs d’Apple. Les fichiers audio peuvent y être officiellement conservés jusqu’à deux ans. Apple et ses filiales se réservent le droit de transmettre, traiter et utiliser toutes les données découlant des échanges avec Siri, même les plus intimes.

- La plupart des Chatbots sont conçus pour influencer des actes d'achats, de la manière la plus subtile possible, en créant d'abord un lien affectif avec l'utilisateur. Les concepteurs de ces "robots parlants" perçoivent des commissions sur les achats effectués via leurs interfaces.

- Les Chatbots ont des effets relationnels : ils habituent les utilisateurs à des échanges verbaux utilitaristes, avec des réponses immédiates, conçues pour flatter notre ego. Les Chatbots sont programmés pour ne jamais contredire ou vexer les utilisateurs, les habituant à des relations sociales consuméristes et égocentriques.

Pour en savoir plus, les émissions peuvent être écoutées ici : Siri, le robot qui sert deux maîtres et Gafa, la voix est libre.

Pour info, le cinéma Le Club organise jeudi 8 février prochain à 20h15 une projection spéciale du film d'anticipation Her, qui raconte une histoire d'amour entre un homme et un Chatbot...