Reportage : Comment la police infiltre les réseaux militants

13/02/2018

En 2011, une militante anglaise démasque la véritable identité de son petit-ami activiste, Mark Stone. De son vrai nom Mark Kennedy, ce policier infiltre les mouvements anticapitalistes depuis 2003. C'est le début de la découverte d’un vaste système de surveillance et d'infiltration des milieux politiques britanniques et européens depuis 1968.

L'émission LSD de France Culture vient de diffuser un reportage passionnant à ce sujet : Mark Kennedy, l'alter espion qui m'aimait. On y découvre de nombreuses méthodes d'infiltration de la police, leur ampleur et leurs effets dévastateurs sur l'organisation interne, mais aussi sur les relations affectives au sein des réseaux militants.

À l'heure où la police française recherche activement les auteur-e-s des incendies du CCSTI, de véhicules d'Enedis et de locaux des gendarmeries de Grenoble et de Meylan, ce reportage est une véritable petit cours d'éducation civique sur le fonctonnement des services secrets.

Pour écouter l'émission, c'est ici.