Bilan : La répression des luttes sociales au printemps 2018

11/06/2018

Des lycéen-ne-s embarqué-e-s par dizaines et amalgamé-e-s à des "bandes violentes", un manifestant à la main arrachée par une grenade, une enquête pour "association de malfaiteurs" contre des activistes antinucléaires, un délit de solidarité en "bande organisée" pour avoir aidé des exilés... Depuis le printemps, gardes à vue et peines de prison pleuvent sur les participant-e-s aux mouvements sociaux.

Pour comprendre la situation, le média Bastamag vient de publier un bilan (non exhaustif mais saisissant) de la répression des manifestant-e-s en France ces trois derniers mois : Le mouvement social de plus en plus réprimé.

Pour découvrir cet article, c'est ici.