Parution : Le président des ultra-riches

07/03/2019

Vous êtes à la recherche de chiffres marquants, de faits précis, d'analyses critiques et de citations édifiantes sur la présidence d'Emmanuel Macron depuis 2017 ?

Les sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot viennent de publier Le président des ultra-riches, un manuel d'autodéfense intellectuelle écrit pour celles et ceux qui luttent contre l'oligarchie au pouvoir.

Voici la présentation du livre :

"« Macron, c’est moi en mieux », confiait Nicolas Sarkozy en juin 2017. En pire, rectifient Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot. Huit ans après Le Président des riches, les sociologues de la grande bourgeoisie poursuivent leur travail d’enquête sur la dérive oligarchique du pouvoir en France.

Au-delà du mépris social évident dont témoignent les petites phrases du président sur « ceux qui ne sont rien », les auteurs documentent la réalité d’un projet politique profondément inégalitaire. Loin d’avoir été un candidat hors système, Emmanuel Macron est un enfant du sérail, adoubé par les puissants, financé par de généreux donateurs, conseillé par des économistes libéraux.

Depuis son arrivée au palais, ce président mal élu a multiplié les cadeaux aux plus riches : suppression de l’ISF, flat tax sur les revenus du capital, suppression de l’exit tax, pérennisation du crédit d’impôt pour les entreprises… Autant de mesures en faveur des privilégiés qui coûtent un « pognon de dingue » alors même que les classes populaires paient la facture sur fond de privatisation plus ou moins rampante des services publics et de faux-semblant en matière de politique écologique.

Mettant en série les faits, arpentant les lieux du pouvoir, brossant le portrait de l’entourage, ce livre fait la chronique édifiante d’une guerre de classe menée depuis le cœur de ce qui s’apparente de plus en plus à une monarchie présidentielle."

* * *

Pour un résumé du livre, nous vous recommandons une interview de Monique Pinçon-Charlot par Daniel Mermet, disponible sur Là-bas.org : La violence des arrogants, jusqu'où ? (sur abonnement)