Climat : Zoom sur Extinction Rebellion

14/03/2019

Le réchauffement climatique vous fait l'effet d'un film d'horreur au ralenti ? Face au désastre, vous n'avez aucune confiance dans les gouvernements ? Vous cherchez un mouvement écologiste radical, populaire et prêt à l'action directe ?

Quelques semaines après la Grève pour le Climat du 15 mars puis de la Marche pour le Climat du 16 mars, nous vous proposons un zoom sur une nouvelle organisation en plein essor en Angleterre : Extinction Rebellion.

Le mouvement Extinction Rebellion a organisé sa première action le 31 octobre dernier à Londres. Ce jour-là, plusieurs centaines de personnes défilent devant le Parlement de Westminster. Leurs slogans ? "Act now", "Tell the Truth", "We don't have time", "Rebel for life", "12 years to save the Earth". Leur logo ? Un sablier enfermé dans un rond. Le rond, c’est la Terre. Le sablier, c'est le compte à rebours de l’extinction.

Depuis, Extinction Rebellion organise des actions chocs un peu partout en Angleterre : blocage de routes, de lieux de pouvoir, de journaux et de radios, pour obliger le gouvernement et les médias à prendre en compte l'urgence climatique. Plusieurs milliers d'activistes y participent, dont d'éminent-e-s chercheurs et chercheuses en climatologie.

Parallèlement, Extinction Rebellion organise des centaines de réunions publiques, de formations, d'ateliers, de démarchage en porte-à-porte. L'agenda des événements passés et à venir est impressionnant.

Extinction Rebellion repose sur plusieurs convictions politiques, dont voici un résumé :

1. Les alarmes scientifiques s'accumulent et sont effrayantes : la dévastation de notre environnement est désormais certaine et risque de survenir rapidement.

2. Si rien ne change, le désastre environnemental s'accompagnera d'un retour du fascisme et d'une oligarchie de plus en plus prédatrice, autoritaire et sécessioniste.

3. Il faut radicalement changer le fonctionnement économique, politique et culturel de nos sociétés, pour tendre vers le zéro carbone d’ici 2025. Pour prendre conscience de l'ampleur des changements nécessaires, il faut imaginer un effort et une mobilisation comparables à ceux réalisés par l'Angleterre pendant la seconde guerre mondiale.

4. L'un des premiers objectifs est d'informer la population, et de forcer les médias à le faire.

5. Pour promouvoir l'écologie radicale, les discours "édulcorés" ou "positifs" sont dépassés. Il faut dire la vérité crue sur la gravité de la situation, ne pas nourrir de faux espoirs. L'un des slogans d'Extinction Rebellion est "Là où l'espoir meurt, l'action commence".

6. Pour forcer les médias à dire la vérité et obliger les gouvernements à agir, il faut organiser des actions directes et non violentes, comme le blocage des routes, des centres industriels, des lieux de pouvoir et des sièges médiatiques. L'un des modèles d'Extinction Rebellion, c'est la lutte pour les droits civiques des Noir-e-s aux États-Unis..

7. Les actions directes non violentes sont et seront réprimées par le pouvoir. Il faut former des dizaines de milliers d'activistes prêt-e-s à faire des sacrifices personnels, à aller en prison si besoin, et réunir des millions de soutiens. L'enjeu, c'est la survie de l'humanité.

8. Pour changer radicalement la société, l'engagement d'un petit pourcentage de la population peut suffir si les activistes reçoivent le soutien tacite d’une part bien plus large de la population. Extinction Rebellion espère réunir plus de 3% des Anglais-es, soit plus de 2 millions de personnes prêtes à la désobéissance civile.

9. L'oligarchie politique et médiatique sont le problème. Seul un rapport de forces populaire peut créer du changement. L'objectif est de mettre en place une assemblée populaire souveraine, qui décidera des mesures radicales à mettre en oeuvre pour transformer le pays.

Les principes et les stratégies d'Extinction Rebellion sont-ils pertinents ? Ce mouvement va-t-il s'amplifier et durer ? Peut-il inspirer des activistes en France ?

Dimanche 24 mars à Paris, plusieurs centaines de personnes ont officiellement lancé le mouvement Extinction Rebellion France. Dans la foulée, lundi 25 mars, Extinction Rebellion Grenoble-Isère est né.

Extinction Rebellion va-t-il donner des idées ou tisser des alliances avec Alternatiba, le collectif Il est encore temps ou les Cafés Collapsologie de Grenoble ?

À suivre...

* * *

Pour en savoir plus sur Extinction Rebellion, nous vous recommandons :

- Deux articles de Reporterre : Contre l’effondrement, Extinction Rebellion prône la désobéissance civile et En Angleterre, le mouvement Extinction Rebellion lance l’insurrection pour le climat

- Un article de l'Obs : Se rebeller est notre devoir

- Un article des Inrocks : Un mouvement écolo radical se déclare officiellement “en rébellion” en France

- Un article du Monde : Au Royaume-Uni, le mouvement Extinction Rebellion mène des actions chocs pour alerter sur le changement climatique

- Le site officiel d'Extinction Rebellion, sur lequel vous trouverez de nombreux textes théoriques et des récits d'actions (mais en anglais...).

- Le site officiel d'Extinction Rebellion France