Covid-19, travail, police et galère : Trois appels à témoignages

11/04/2020

En pleine crise du coronavirus, vous n'êtes pas en sécurité dans votre travail ? Vous avez subi un abus policier lors d'un contrôle de vos déplacements ? Le confinement vous plonge dans de graves problèmes économiques ?

Voici trois appels à témoignages lancés par le syndicat Solidaires Isère, le Collectif Anti-Répression Isère et l'Alliance Citoyenne de l'agglomération grenobloise.

* * *

Coronavirus et travail : L'appel à témoignages du syndicat Solidaires Isère.

"Dans le cadre de l’épidémie de COVID19, Solidaires Isère initie une grande collecte de témoignages pour les salarié.e.s contraint.e.s d’aller travailler pendant la pandémie.

Cette enquête s’adresse à tou-te-s les travailleurs et travailleuses qu’ils soient fonctionnaires, en CDI, CDD, intérimaires, saisonniers, stagiaires, auto-entrepreneurs… et peu importe le type de contrat de travail qui vous concerne.

Les témoignages peuvent être rédigés sur papier et envoyé par voie postale, ou numériquement et envoyé par email, ou directement sur une plateforme d'enquête en ligne spécialement lancée par notre syndicat, qui garantit l'anonymat des répondant.e.s

L'objectif : informer et relever les manquements en terme de santé et de sécurité au travail. Mais aussi agir à court et plus long terme.

Informez-en vos proches et vos collègues !"

Plus d'infos ici

* * *

Coronavirus et police : L'appel à témoignages du Collectif Anti-Répression Isère.

"En cette période d’épidémie, le gouvernement a imposé le confinement de la population. Nous ne voulons pas remettre en cause le bien-fondé de cette solution. Nous restons cependant mobilisé∙e∙s face aux dérives liberticides qu’entraînent cette décision.

La police et la gendarmerie sont chargées de faire respecter le confinement. Les contrôles ne sont pas les mêmes pour tout le monde. Nous n’avons pas vu de forte répression s’abattre sur les personnes aisées allant se retirer à la campagne dans leurs résidences secondaires.

On peut déjà voir circuler des témoignages qui montrent des abus. Des policier∙e∙s se permettent de juger si des achats sont de première nécessité ou non. Des personnes se font verbaliser en allant au travail ou chez le médecin.

Le confinement rend toute contestation des amendes plus difficile. De fait, cela renforce le pouvoir discrétionnaire des prétendues « forces de l’ordre ». L’absence de témoin renforce aussi le sentiment d’impunité des agent∙e∙s.

Il nous semble important de faire connaître ces dérives.

Si vous êtes témoin ou victimes d’abus liés au confinement, vous pouvez nous envoyer votre témoignage à l’adresse : car38 (at) riseup.net

Face à la répression, la solidarité est notre arme."

* * *

Coronavirus et crise économique : L'appel à témoignages de l'Alliance Citoyenne de l'agglomération grenobloise.

"Comme chacun.e le sait, l'actualité sanitaire du pays ainsi que les mesures de confinement mises en place par le gouvernement pour éviter la propagation du coronavirus rendent le quotidien de tous.tes difficile.

Si certain.e.s sont forcé.e.s à travailler en bravant le Covid-19, d'autres télé-travaillent, sont au chômage technique ou ferment les portes de leurs entreprises.

Ce ralentissement de l'activité économique a et aura un impact considérable sur l'ensemble du pays et ses habitant-e-s.

À Grenoble et dans son agglomération, on constate déjà que nombreux.ses sont ceux et celles qui ne parviennent pas à boucler les fins de mois ou à régler leurs loyers.

Les habitant.es et locataires de l'agglomération se retrouvent pour réfléchir ensemble et s’organiser pour faire face à ces difficultés.

L'Alliance Citoyenne appelle à témoignages : si vous rencontrez des problèmes économiques face à la crise, que vous ne pouvez plus payer vos loyers, etc. Contactez nous en mp sur notre page Facebook*."

Plus d'infos ici*

* À propos de Facebook : Pour réaliser l'ampleur du flicage, du fichage, de la censure et des manipulations politiques du plus grand réseau social privé du monde, nous vous recommandons le récent rapport d'Amnesty International : Facebook et Google, les géants de la surveillance et une série d'articles marquants : Facebook et l'astroturfing.