Contre l'impunité policière

04/07/2020

Ce samedi 4 juillet à 16h au départ de l'arrêt de tram A La Bruyère, le Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires de Grenoble appelle à marcher pour la Vérité, la Justice et la Dignité pour toutes les victimes de violences policières et de déni de justice.

Voici l'appel à manifester :

"Nous marcherons derrière les familles présentes à Grenoble ce 4 juillet, les familles de Mehdi, de Babacar, de Bilal, d’Ismaël, d'Adama, de Joail et de Wissam notamment.

Nous marcherons pour exprimer notre soutient à toutes les familles victimes de violences policières et de déni de justice.
Nous marcherons pour la Vérité et la Justice, pour tous et pour toutes.
Nous marcherons pour montrer notre détermination à soutenir le combat des familles.
Nous marcherons pour la dignité et l’égalité réelle pour les quartiers populaires, les personnes exilées, les descendant-e-s des immigrations et toutes les personnes qui subissent le racisme d’État.
Nous marcherons pour la vie de nos frères et sœurs, de nos fils, de nos filles, de nos parents et de nos proches.

Nous vous appelons à venir marcher contre les violences policières, le déni de justice et le racisme d’État.
Nous vous appellons à venir marcher pour donner de la force aux familles.
Nous vous appellons à venir marcher pour la Justice, car sans Justice il ne peut y avoir de Paix."

DEPART 16h Arrêt de tram la Bruyère

ARRIVEE 18h Place Verdun

Stands et Gouter à l'arrivée

Rappelons que le 2 puis le 9 juin, plus de 500 personnes se sont rassemblées devant le Palais de justice de Grenoble, pour manifester contre l'impunité policière.

Trois semaines après la mort de George Floyd aux États-Unis, et après le succès du rassemblement du 2 juin en soutien à la famille d'Adama Traoré, ces rassemblements étaient co-organisés par le Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires de Grenoble.

Hawa Traoré, frère d'Adama, était présente.

Pourquoi ? Voici l'invitation :

"Au moins dix personnes ont perdu la vie suite à des contrôles de police pendant la période du confinement et plusieurs autres ont été blessées. Ce bilan alarmant d’une institution étatique censée officiellement protéger les citoyens éclaire le processus dangereux qui se déploie dans la police française depuis des décennies.

Près de 700 jeunes des quartiers populaires ont ainsi perdu la vie depuis la fin de la décennie 70 au cours de scénarios qui se reproduisent à l’identique : contrôles au faciès qui dégénèrent, courses-poursuite se terminant par des tirs à bout portant, clefs d’étrangement débouchant sur la mort, morts au commissariat pendant la garde à vue, etc. "

 

 

 

Voici la précédente invitation, pour le 2 juin :

"S'indigner sur la situation aux États-unis c'est important, mais nous avons les mêmes crimes en France. Black Lives Matter partout.

Adama Traoré a été tué le 19 juillet 2016, jour de ses 24 ans, lors de son interpellation par des agents de la gendarmerie de Persan. Ses derniers mots, alors qu'il était écrasé par trois gendarmes, étaient "je n'arrive plus à respirer, je n'arrive plus à respirer…". Il avait 3 gendarmes sur son corps, 250 kilos, compression de sa cage thoracique, il a agonisé.

Depuis, la famille Traoré dont Assa Traoré mène un combat juridique contre l’impunité. Iels subissent le harcèlement et la répression policière et juridique.

La nouvelle expertise médicale d’Adama TRAORE a été communiquée aux juges d’instruction.

Ce rapport raciste où les médecins utilisent les termes « sujets de race noire » a été bâclée par des médecins incompétents dans les pathologies en cause. Cette expertise est contraire à tous les principes de la médecine.

Dans ce contexte de pandémie, pensez à prendre votre masque, on en mettra à disposition et du gel, et à respecter les recommandations sanitaires, particulièrement le mètre de distance.

On vous invite à venir avec un t-shirt blanc ou noir.

Non aux violences policières et aux crimes racistes.
Un pays sans justice est un pays qui appelle à la révolte."

* * *

Pour en savoir plus, nous vous recommandons :

- Les trois strips de la dessinatrice Emma : Un banlieusard parmi d'autres, complété par Une famille parmi d'autres et Un procès parmi d'autres.

- La page Facebook du Comité La vérité pour Adama