Buisserate : Récit du "Conseil des épouvantails"

14/10/2020

Lundi 12 octobre, un "Conseil des épouvantails" s'organisait devant le Conseil municpal de Saint-Martin-le-Vinoux : un rassemblement de soutien aux jardins ouvriers et partagés de la Buisserate.

Voici un petit récit de ce qui s'est passé :

"Ce lundi, c’était un drôle de Conseil Municipal à Saint-Martin-le-Vinoux ! Dans la salle du conseil, les tables bien alignées attendent les élu.e.s qui assisteront sagement à ce conseil municipal organisé à huis clos.

Dehors, une fanfare anime les épouvantails et leur soutiens masqués, des banderoles égaient la place de la mairie et le public, voisin.e.s des jardins, habitant.e.s de smlv et d’ailleurs, est joyeusement déterminé.

Des associations et collectifs sont venus, nombreux. France Nature Environnement, Les Amis de la Terres, Alternatiba, Avenir des Terres, l’asso des jardins et le comité de soutien aux 7 arrêtés de la « ZAD Buisserate » enchaînent les prises de parole.

Artificialisation des terres, protection de la biodiversité, nature en ville, responsabilités des élu.e.s locaux et métropolitains, intérêts privés et publics mais aussi répression des engagements écologistes et risque de terrassement des jardins… les sujets abordés reflètent les enjeux et la richesse de la mobilisation pour les jardins de la Buisserate.

A l’issue des prises de parole, il est prévu de distribuer des plants de légumes aux élu.e.s. Choux et betteraves ne seront pas plantés aux jardins, dont l’accès est interdit par des vigiles jours et nuit, autant les remettre aux élu.e.s de la majorité pour leur rendre concret le vivant qu’ils et elles projettent de détruire.

Mais les élu.e.s, pas motivé.e.s par le passage dans le public, préfèrent entrer discrètement par une porte de service. La foule les
invite à venir chercher leur cadeau et entonne des slogans « Un jardin est une Zad » « Des kiwis oui oui oui, du béton non non non », tente des chansons, va même jusqu’à tambouriner aux fenêtres... mais rien n’y fait, les élu.e.s restent cloîtré.e.s à l’intérieur.

Après un moment, les plants sont laissés sur place et la foule part vers les jardins.

Sur place, une banderole de 15m de long descend de l’immeuble Le Buisserate « Plus de légumes / Moins de bitume » dit-elle. Quelques épouvantails sont plantés sur place (feront-ils peur aux engins de chantier?) sous l’œil du vigile étonné puis c’est le départ avec la promesse de revenir bientôt !"

* * *

Vous n'avez jamais entendu parler de la lutte pour sauver les jardins partagés de la Buisserate de Saint-Martin-le-Vinoux ?

Voici une nouvelle petite bande dessinée qui explique l'histoire de ces jardins et les enjeux de cette lutte :

 

/user/mes-fichiers-a-moi/la-une/10670/buiss1.jpg