Un féminisme décolonial

20/04/2020

Ce mardi 13 avril à 19h30, Frondaisons, le club de lecture et podcast féministe de Grenoble, organise une rencontre autour du livre "Un féminisme décolonial" de Françoise Vergès.

Dans le débat public, être décolonial est une infamie. Dans les universités, dans les partis de gauche et d’extrême gauche, les syndicats, les associations féministes, partout on traque une "pensée décoloniale"infiltrée et funeste pour le vivre-ensemble.

Dans ce livre, Françoise Vergès élucide l’objet du scandale. Le féminisme décolonial révèle les impensés de la bonne conscience blanche ; il se situe du point de vue des femmes racisées : celles qui, travailleuses domestiques, nettoient le monde ; il dénonce un capitalisme foncièrement racial et patriarcal.

Ces pages incisives proposent un autre récit du féminisme et posent toutes les questions qui fâchent : quelles alliances avec les femmes blanches ? Quelle solidarité avec les hommes racisés ? Quelles sont les premières vies menacées par le capitalisme racial ? Pourquoi les néofascismes s’attaquent-ils aux femmes racisées ?

Où et comment rejoindre le club Frondaisons ?

Voici la présentation de Frondaisons par Sophie :

"Le principe, c'est de se retrouver régulièrement en visio puis, j’espère bientôt, en présentiel à Grenoble (à La Bobine au Thé à Coudre, au Parc Paul Mistral, à la librairie Les Modernes ? :)), pour échanger, selon le programme, sur un livre, ou bien sur un ou deux podcasts traitant d’un même sujet.

Pourquoi ce club ? Pendant le deuxième confinement, certain·e·s d'entre nous ont peut-être commencé à lire davantage et à écouter beaucoup de podcasts.

Personnellement, cela m'a donné vraiment envie d'échanger sur ces lectures et écoutes, pour essayer de mieux comprendre le monde et les autres. J’ai participé à deux sessions du club de lecture féministe @sixsixsixmone, et j’ai trouvé ça super. J’ai eu envie de m’en inspirer, pour y associer aussi les podcasts, qui prennent une place non négligeable dans mes réflexions.

Mon idée première, c'était de proposer un espace d'échanges pour acquérir des outils pour mieux vivre ensemble. C'est un peu ambitieux, j'avoue, donc disons plutôt que mon envie c'est qu'on puisse échanger sur ce qui a marqué/plu/interloqué dans les livres ou les podcasts sélectionnés. Le but c'est que ce soit un moment agréable (et même si on n'a pas trop envie de parler).

J'aimerais que ce club d’audio-lecture soit un espace de réflexion guidé par la pensée féministe, parce que c’est une pensée qui m’a permis, de fil en aiguille, de m’intéresser à de multiples sujets, qui sont en fait tous reliés aux problématiques d’oppressions, d’injustices, d’injonctions.

Ce sont les féministes qui m’ont fait accrocher à plein de sujets, tous reliés par l’envie de mieux vivre ensemble. Les ouvrages ou podcasts proposés seront donc plus ou moins liés à la pensée féministe, qui amène une multitude de réflexions très diverses.

Ouvert à tous.tes. Selon les sujets, nous conviendrons que les personnes concernées auront une parole prioritaires, et que les non concerné.e.s devront redoubler d'humilité et d'écoute.

Parfois, dans ce que je lis/j’écoute, certaines choses ne me semblent pas évidentes, et j’ai envie de les questionner. Et du coup parfois je dis des bêtises. On considérera donc que c’est tout à fait ok de dire des bêtises, tant que c’est toujours dans le respect, la bienveillance et l’envie de comprendre. J’aime aussi beaucoup les outils de l’esprit critique, que j’aimerais savoir mieux utiliser. Je trouve ça donc toujours intéressant de décortiquer des sujets même si en apparence on est d’accord avec le propos.

+ d'infos et inscription par mail :  frondaisons (at) protonmail.com ou sur la page Instagram frondaisons.club

Les rencontres à venir :

- Mardi 13 avril : Un féminisme décolonial - Françoise Vergès

- Mardi 27 avril : Rends l'argent - Podcast de Titiou Lecoq sur Slate (8 épisodes)"