Les Centres de santé de Grenoble en danger ?

10/04/2017

Le Conseil départemental, dirigé par le parti Les Républicains, vient de décider une baisse brutale de 70% des subventions publiques à l'Agecsa, l'association qui porte les Centres de santé de Grenoble.

Les Centres de santé font pourtant partie des rares espaces médicaux sans but lucratif, proposant des soins accessibles à toutes et à tous, sans dépassement d'honoraires, avec des équipes médicales salariées, c'est-à-dire sans enjeu de profit économique entre l'acte médical et les patient-e-s. Plus de 17 000 Grenoblois-es sont suivi-e-s par les Centres de santé, essentiellement dans les quartiers dits populaires.

Pour en savoir plus, voici le dernier communiqué de presse de l'association Agecsa :

 

Pour contester cette décision brutale du Conseil départemental, une pétition est en ligne ici, à diffuser largement.

Voici le texte de la pétition :

"L’association des Centres de Santé assure la gestion de ses cinq centres soignant 17500 patients et proposant médecine générale, pédiatrie, psychiatrie, divers soins paramédicaux (kiné, ortho, infirmière) dans les quartiers les plus défavorisés de Grenoble.

Le Département a toujours protégé cette offre de soins de proximité au plus près des populations vulnérables. Il apporte traditionnellement un soutien financier important et siège au sein du Conseil d’Administration de l’Agecsa.

Mais depuis le renouvellement de majorité au Conseil Départemental, la donne a changé :

Les élus de la majorité au Département se sont fait remarquer depuis leur élection en 2014 par leurs absences répétées au Conseil d’Administration de l’Agecsa, mettant en péril le fonctionnement même de l’association dans ses instances de décision.

L’Agecsa vient d’apprendre une baisse de 70% de sa subvention annuelle, passant de 548 491€ en 2016 à 156 000€ pour l’année 2017.

Un Conseil Administration exceptionnel se réunit jeudi 6 avril à 9h00 afin de faire valider un budget prévisionnel révisé en catastrophe suite à l’annonce de la majorité départementale. Le budget voté en Conseil d’Administration en novembre dernier prévoyait une baisse de la subvention départementale de 6%.

Les salariés et usagers des Centres de Santé s’opposent fermement à cette baisse de subvention, qui met en danger le droit des habitants à recevoir des soins de qualité et accessibles financièrement.

Ensemble, les professionnels et leurs patients tiennent à faire entendre leur voix et seront présents pour accueillir les élus du Département à leur arrivée au Conseil d’administration.

Une manifestation est organisée ce jeudi 6 avril à 8h30 devant le Centre de Santé Arlequin, siège de l’association.

La presse est conviée afin de relayer l’inquiétude des habitants des quartiers prioritaires et des professionnels des Centres de Santé devant cette annonce brutale.

Le Département doit revenir sur sa décision et proposer un soutien sous la forme d'un contrat pluriannuel d'objectifs et de moyens à la hauteur des besoins dans les quartiers prioritaires."

L'AGECSA s'ajoute à la longue liste des associations fragilisées ou détruites par les Conseils départementaux et régionaux, dirigés par le parti Les Républicains.