Une balise CRIIRAD à Échirolles

18/09/2017

Si une catastrophe survient sur le réacteur nucléaire de l'Institut Laue Langevin, en plein Grenoble, ou à la centrale nucléaire du Bugey, à quelques dizaines de kilomètres de l'agglomération, à qui faire confiance pour mesurer la contamination radioactive ? Au CEA ? À EDF ? À l'État ?

Suite aux mensonges des autorités après la catastrophe de Tchernobyl, un laboratoire associatif s'est constitué en 1986, la CRIIRAD. Basée à Valence, l'association a mis en place un réseau de balises permettant de mesurer la radioactivité de façon indépendante, un peu partout en Rhône-Alpes.

Depuis quelques mois, la CRIIRAD a obtenu la gestion et le suivi de la balise de radioactivité d'Échirolles, jusqu'ici gérée par Air Rhône Alpes.