Quel bilan du samedi 8 décembre ?

10/12/2014

Quelle journée ! Voici un petit résumé des manifestations du samedi 8 décembre...

La manifestation des Gilets jaunes

 

Ce samedi 8 décembre, deux manifestations agitaient Grenoble : la Marche des G

La manifestation des Gilets jaunes Isère a démarré par l'arrestation de Julien Terrier, figure médiatique des Gilets jaunes Isère, et d'au moins 17 autres personnes. Le but de l'État était clair : déstabiliser le mouvement en plaçant les "leaders" présumés.

 

Le matin à partir de 9h, les Gilets jaunes Isère, les lycéen-ne-s et étudiant-e-s en lutte, plusieurs syndicats dont Solidaires appellent à une grande Marche vers la Préfecture de l'Isère (départ du parc Mistral).

L'après-midi à 14h, le collectif Il est encore temps Grenoble et de nombreuses associations appellent à une Marche pour le Climat, au départ du parc Mistral, entre la mairie et le stade des Alpes.

Comment lier ces deux luttes ? Entre urgences sociales et environnementales, faut-il choisir ? Le débat est ouvert, il s'exprimera sans doute dans les rues de Grenoble...

* * *

À propos de la Marche pour le climat

Rappelons que la Marche pour le climat du 13 octobre dernier a été un grand succès, avec près de 10 000 manifestant-e-s à Grenoble.

Le succès de cette manifestation était d'autant plus marquant qu'il s'agissait d'un mouvement autonome et autogéré, sans appartenance politique, syndicaliste ou associative (tiens, ça ne vous rappelle rien...).

"Depuis plus de 40 ans, les scientifiques ont multiplié les cris d'alarme. Mais rien n'a changé concrètement. Les émissions de gaz à effet de serre à l'origine du dérèglement climatique continuent à augmenter. C'est notre avenir, ce sont nos vies, c'est la beauté du monde, qui sont aujourd'hui directement menacés par l'inaction, les choix criminels de nos dirigeants. Nous devons agir collectivement, massivement et immédiatement. " a affirmé Tiphanie Lucchina, à l'origine de la marche du 13 octobre à Grenoble.

Des Marches pour le Climat étaient organisées dans 86 villes en France. Au total, plusieurs dizaines de milliers de personnes y ont participé.

Pour découvrir le meilleur (et le pire) des pancartes des manifestant-e-s dans les différentes villes de France, c'est ici.

Pour beaucoup de personnes, c'était la première fois qu'elles descendaient dans la rue pour participer à une manifestation, signe que le désastre climatique préoccupe de plus en plus de personnes décidées à clamer haut et fort qu'elles ne veulent pas du futur qu'on nous promet.

Après le succès de la manifestation inter-luttes du mardi 9 octobre, est-ce le signe d'un réveil du mouvement social à Grenoble ? Comment ces différentes résistances sociales et écologistes vont-elles se structurer ? À suivre...

Photos et citations : Alternatiba Grenoble et ANV COP 21

* Dauphiné Libéré, 15/10/18