Prochaine Marche pour le Climat : 1er mai

15/04/2019

Le collectif Il est encore temps Grenoble organise une Marche pour le Climat le 1er mai, au sein du cortège des luttes sociales.

Départ à 10h de la gare de Grenoble.

Pourquoi ce choix de convergence des luttes ? Voici les explications :

"Le mouvement de défense du climat a débuté depuis maintenant plus de 6 mois à Grenoble. La mobilisation s’est installée parfois en parallèle, parfois en synergie, avec les nombreux mouvements sociaux qui se sont déroulés dans ce laps de temps.

Oui, notre engagement est frontalement orienté vers la défense de notre environnement. Mais il est évident pour nous tou-te-s que notre lutte doit aboutir à une transition de notre système économique, de notre système de production, de notre système social. Car si nous échouons, ces systèmes s’écrouleront d’eux-mêmes, et les conséquences seront supportées avant tout par les plus faibles.

Comme nous l’avons exprimé chaque fois en tête de nos cortèges, nous devons changer le système et pas le climat, et la justice sociale et le climat sont un même combat.

Nombreuses sont les revendications portées par notre mouvement qui concernent directement le monde du travail :

-    Maintien de la ligne TER Grenoble-Gap et moderniser la ligne Grenoble-Lyon
-    Investissement dans les transports publics
-    Gratuité des transports publics urbains
-    Suspension des traités nuisibles, comme CETA, TAFTA, JEFTA...
-    Maintien d’un service public de proximité

Nous sommes convaincu-e-s que l’écologie et le monde du travail doivent se rencontrer afin de construire ensemble une transition saine pour tou-te-s les citoyen-ne-s.

Ainsi, il nous semble plus opportun que jamais de nous retrouver dans un même cortège en ce premier mai 2019. Un cortège climatique et social, pour dialoguer, pour se rencontrer, et pour penser les solutions de demain."

* * *

Rappelons qu'à Grenoble, la Grève pour le Climat du 15 mars puis la Marche pour le Climat du 16 mars étaient un succès historique : entre 2500 et 3000 manifestant-e-s le vendredi, entre 15 000 et 20 000 le samedi (selon les organisateurs et organisatrices).

La police, de son côté, affirme que seulement 5 500 personnes ont manifesté. Quel que soit le chiffre réel, ces journées étaient exceptionnelles, en particulier par leur énergie communicative.

Voici quelques photos commentées :

La Marche pour le Climat rassemblait une proportion exceptionnelle de jeunes de moins de 25 ans, avec un punch et des slogans souvent détonnants. Pour beaucoup, c'était leur première manifestation.

* * *

Un "die-in" géant de 1,2 km a été réalisé sur le Boulevard Gambetta. Afin de marquer les esprits, les organisateurs ont invité les manifestant-e-s à s'allonger au sol pour symboliser les futur-e-s mort-e-s due au réchauffement climatique.

* * *

Les slogans contre l'élargissement de l'A480 étaient nombreux. Ils faisaient partie des revendications locales de la Marche pour le Climat.

* * *

Vendredi 15 mars, pendant la Grève pour le Climat, plusieurs panneaux du mouvement Extinction Rebellion étaient visibles, comme on peut le voir sur cette photo...

* * *

Vous trouverez plusieurs vidéos de la Marche pour le Climat de Grenoble sur la page Facebook du Collectif Il est encore temps Grenoble.

* * *

Pour des reportages sur la Grève pour le Climat et la Marche pour le Climat ailleurs en France, nous vous recommandons les articles du média Reporterre.