J'aimerais savoir combien de personnes fraudent dans les trams et bus de la TAG.

La fraude est-elle importante dans les transports en commun de l'agglomération grenobloise ? En 2016, selon la TAG, elle aurait concerné 10,9% des 88 millions de voyages enregistrés sur le réseau, pour une perte estimée à 2 millions d'euros.

Par comparaison, le budget de la Semitag est d'environ 130 millions d'euros par an, dont 30 millions proviennent des recettes des tickets de transports. Chaque jour, 54 contrôleurs vérifient les titres de transports de 15 000 des 400 000 personnes utilisant les bus et trams. Le coût total des systèmes de contrôle n'est pas rendu public.

Pour une réflexion critique sur ces systèmes de contrôle, nous vous recommandons les analyses du Collectif pour la gratuité des transports publics dans l'agglomération grenobloise.

Notons qu'en 2017, au moins 180 des 450 valideurs du réseau tram TAG avaient été sabotés dans la nuit du 10 au 11 avril, à l'aide d'un produit chimique. Cette action de grande ampleur était accompagnée de graffitis comme "Fraudeurs de toutes les lignes unissez-vous", "Résistance et sabotage" ou encore "Ne validez jamais". Les services de la Semitag ont évoqué un préjudice matériel de plus de 250 000 €.

Une action de sabotage et d'ampleur similaire avait été menée il y a quelques années dans l'agglomération grenobloise.

Source des chiffres : Place Gre'net, 13/04/17, 28/10/17 et 30/10/17 ; Dauphiné Libéré, 17/10/17

A voir aussi

Une erreur ? Un complément à ajouter ? Signalez-le nous !

Vous souhaitez faire une autre recherche ?

ou Faites une recherche par thème