Mairie de Grenoble

Parlement municipal

Disposant d’un budget d’environ 330 millions d’euros en 2015 et de plus de 1100 agents municipaux, la mairie de Grenoble est responsable de la plupart des structures publiques de la ville : les écoles, les crèches, la voirie, la police, les espaces verts, les bibliothèques, les musées, les théâtres, les maisons de retraite, les espaces sportifs, l’urbanisme, le cadastre, l’état civil, etc.

La mairie de Grenoble est également l’actionnaire principal d’une quinzaine d’entreprises publiques ou semi-publiques : la régie des eaux de Grenoble (actionnaire à 100 %), la régie du Marché d’intérêt national (100 %), la régie du téléphérique Grenoble-Bastille (100 %), l’organisme immobilier d’habitat social Actis (100 %), la régie 2C (gestion des salles de spectacles La Chaufferie et Le Ciel) (100 %), les sociétés d’urbanisme Innovia (58 %) et SAGES (95 %), l’Office de tourisme de Grenoble (58 %), la Compagnie de chauffage intercommunale de l’agglomération grenobloise (52 %), l’organisme bailleur en matière de logement et de promotion immobilière Grenoble Habitat (51 %), la société Gaz électricité de Grenoble (50 %), le gestionnaire du Parc des expositions, du Summum et du Palais des congrès Alpexpo (35 %) et la MC2 (27 %).

La mairie de Grenoble est dirigée par un conseil municipal élu tous les six ans. Les 59 membres du conseil municipal sont élus au scrutin proportionnel de liste à deux tours, avec une prime accordée à la liste arrivée en tête. La liste gagnante se voit en effet attribuer la moitié des sièges à pourvoir, l’autre moitié étant répartie à la proportionnelle entre l’ensemble des listes ayant obtenu un minimum de 5 % des suffrages exprimés. Le conseil municipal désigne ensuite son maire.

Depuis mars 2014, le maire de Grenoble est Eric Piolle, membre d'Europe-Ecologie-Les-Verts. De 1994 à 2014, le maire de Grenoble était Michel Destot, membre du Parti socialiste. Il avait succédé à Alain Carignon, alors au RPR, condamné et démis de ses fonctions politiques suite à plusieurs affaires de corruption.

Lors des élections municipales de mars 2014, sur environ 157 000 habitant-e-s, 84 819 personnes étaient inscrites sur les listes électorales. 19 677 ont voté au second tour pour la liste menée par Eric Piolle du "Rassemblement citoyen, de la gauche et des écologistes" (23,2 % des personnes inscrites), 13 496 pour la liste menée par Jérome safar du "Rassemblement de gauche et du progrès" (15,9 %), 11 795 pour la liste menée par Matthieu Chamussy du "Rassemblement de la droite, du centre et de la société civile" (13,9 %), 4 193 pour la liste menée par Mireille D'Ornano du Front National (4,9 %). 34 734 personnes n’ont pas voté (40,95 %).

Par comparaison, lors des élections municipales de 2008, sur environ 156 000 habitant-e-s, 84 345 personnes étaient inscrites sur les listes électorales. 20 959 avaient voté au second tour pour la liste menée par Michel Destot du PS (24,85 % des personnes inscrites), 12 877 pour la liste menée par Fabien de Sans Nicolas de l’UMP (15,26 %), 9819 pour la liste menée par Maryvonne Boileau de l’ADES (11,64 %). 39 656 personnes n’avaient pas voté (47,01 %).

La répartition politique des 59 conseillers municipaux est la suivante :

  • 42 sont membres du "Rassemblement Citoyen de la Gauche et des Écologistes".
  • 8 du "Rassemblement de Gauche et de Progrès".
  • 7 du Groupe "Les Républicains, UDI et Société Civile".
  • 2 du Front National

Le conseil municipal se réunit une fois par mois. Les séances sont publiques, mais la tribune de la salle du conseil municipal dispose seulement d’une cinquantaine de places assises. Depuis 2014, les séances sont filmées et disponibles sur le site de la mairie.

En 2017, les indemnités des élu-e-s sont les suivantes (elles ont été baissées de 25% depuis l'arrivée au pouvoir d'Éric Piolle) :

  • Maire : 3063€ net/mois
  • Adjoint-e-s : 1795€ net/mois
  • Conseillers délégués : 982€ net/mois
  • Conseillers municipaux : 271€ net/mois

La mairie publie Gremag, une revue gratuite qui présente une image positive des politiques municipales.

La mairie de Grenoble est accessible aux personnes en fauteuil roulant.

Une erreur ? Un complément à ajouter ? Signalez-le nous !

Vous souhaitez faire une autre recherche ?

ou Faites une recherche par thème