Conférence gesticulée : Quand rien ne s'oppose au silence (sur les viols en France)

Lundi 17 février 16h30

Conférence gesticulée de Yan, professeur de philosophie. Les institutions et la société en général semblent fermes dans le discours à l'égard des violeurs: le viol est quelque chose de grave. Pourtant, très peu de violeurs sont condamnés au vue du nombre de plaintes, chiffres encore plus inquiétants quand on sait que très peu de viols sont suivis d’une plainte. De l’autre côté, les victimes doivent parfois faire face à la culpabilité et au peu de soutien de la part des institutions garantes de la justice

L’approche de Yan consiste à se poser la question de la gravité du viol, ce qui n’est pas fait ni dans les institutions en charge de ce “problème sociétal”, ni dans la société en général. La conférence gesticulé mobilisera tout autant la philosophie, la psychologie et le droit, pour tenter de cerner ce problème dans sa globalité.

“Professeur de philosophie, ma conférence est le fruit d'un travail de recherche débuté en 2003. Le but est de lutter contre les violences sexuelles, c'est pourquoi j'essaie de faire connaître mon travail à tout public. Ce qui donne un livre qui résume la thèse, puis une formation à la SCOOP l'orage en 2019 pour traduire mes recherches en conférence gesticulée."

La conférence gesticulée est une prise de parole publique sous la forme d'un spectacle politique militant. Construite par une personne ou un groupe à partir de leurs expériences, c'est un acte d'éducation populaire fondé sur l'envie de partager ce qu'on a compris, tel qu'on l'a compris, là où on l'a compris.

La conférence gesticulée est ouverte à toustes et sera suivie d’un échange / débat.

À 16h30

Institut de géographie alpine
Salle des actes - G103
14, Avenue Marie Reynoard
38100 Grenoble