Grenoble Sans Relou

Luttes contre le harcèlement de rue

Créée début 2016, Grenoble Sans Relou est une association étudiante dont l'objectif est de lutter contre le harcèlement de rue, dans sa dimension sexiste. Elle souhaite également dénoncer le racisme, le validisme, la grossophobie, les LGBTphobies et toutes autres discriminations qui pourraient y être associées.

Grenoble Sans Relou propose des actions insolites pour interpeller, interroger mais aussi écouter celles et ceux qui vivent ce harcèlement de rue : des "Murs de la honte" rassemblant de multiples témoignages sur le harcèlement de rue en ville ou sur le campus, des médiateurs en soirée, des messages de sensibilisation à la craie sur les sols, du théâtre de l'opprimé, ou encore des soirées agréables dans des bars testés et approuvés "sans relou".

Antenne locale du mouvement national Ville sans relou, Grenoble sans relou communique régulièrement par sa page Facebook.

* * *

Pour en savoir plus, nous vous proposons l'interview de Juliette, présidente de l'association. Cette interview a été menée par Ici Grenoble en mai 2016 :

Ici Grenoble : Comment est née votre envie de créer un groupe local Ville Sans Relou ?

Juliette : J'ai toujours été quelqu'un de très engagée pour les causes qui me tiennent à cœur, et l'année dernière je n'étais plus vraiment active sur ce point. En parallèle, j'ai lu beaucoup d'articles sur le harcèlement de rue, j'ai entendu beaucoup de témoignages à ce propos, vu les enquêtes faites à ce sujet. J'ai trouvé ça scandaleux, l'ayant également vécu, et c'est donc tout naturellement que j'ai eu envie de lutter contre le harcèlement. J'avais entendu parler de Ville Sans Relou via les réseaux sociaux. Je les ai contacté en leur demandant s'ils existaient sur Grenoble. Puisqu'ils n'y étaient pas présents, j'ai alors voulu créer l'antenne Grenoble Sans Relou pour essayer de sensibiliser le plus de monde au harcèlement.

Quelle est pour vous la définition d'un "Relou" ?

Pour nous, un "Relou" est une personne qui en harcèle une autre. Cependant, nous souhaitons éclaircir le nom de notre association : Nous ne voulons pas "éjecter" les Relous de la ville, nous voulons les sensibiliser, leur faire comprendre ce qu'est le harcèlement, en quoi cela peut faire du mal aux autres et leur faire changer de comportement.

Quelles actions organisez-vous dans les temps à venir ?

Étant donné que nous sommes une association naissante (depuis fin décembre 2015), nous avons beaucoup de projets à développer. Tout d'abord nous faisons régulièrement ce que nous appelons "des murs de la honte du harcèlement de rue", où nous demandons aux passant-e-s d'écrire une situation vécue ou vue de harcèlement, afin de sensibiliser les autres passant-e-s. Nous avons d'ailleurs fait un récemment en photographiant directement les personnes, dans le but d'en faire plus tard une exposition photo.

Nous organisons également des débats sur différents thèmes, et nous souhaitons organiser le prochain après la diffusion d'un film. Nous avons également pour projet d'intervenir dans les établissements scolaires pour sensibiliser les élèves, et de labelliser des bars "sans relous" sur Grenoble.

Vous proposez de faire de la médiation en soirée. Si des comportements "relou" sont identifiés, est-ce que vous imaginez sortir "manu militari" certaines personnes ? Êtes-vous formés aux confrontations physiques ?

Pour la médiation en soirées, nous sommes actuellement en train de réfléchir à la façon de le faire. Cependant, notre rôle ne sera pas celui de substituer celui d'un agent de sécurité, donc nous ne sortirons pas les "relous" nous-mêmes. Nous ne sommes pas formé-e-s aux confrontations physiques.

Quels conseils donnez-vous aux personnes victimes d'un harcèlement de rue, au moment où cela arrive ? Ignorer les invectives ou les provocations ? S'éloigner rapidement ? Réagir avec humour ? Si la situation s'y prête, crier sa rage ou aller au contact physique ?

Tout d'abord, être victime de harcèlement est quelque chose de terrifiant, qui peut tétaniser la victime et lui faire perdre tous ses moyens. Je vais néanmoins donner des conseils aux personnes victimes de harcèlement, même s'il n'existe pas de "solution miracle" car chaque scène de harcèlement est différente.

Si vous vous faites par exemple suivre dans la rue, rentrez dans un magasin, un café, etc. et restez-y jusqu'à ce que quelqu'un puisse venir vous chercher. Si ce n'est pas possible et/ou que la personne vous parle, que vous identifiez un harcèlement, essayez de répondre distinctement avec une voix forte, d'adapter votre langage corporel en vous tenant droit, en ne souriant pas, en regardant droit devant vous, respirer, ne pas vous recroqueviller... En clair, faire sentir à votre agresseur que vous êtes sûr-e-s de vous et qu'il ne vous impressionne pas (même si c'est le cas).

Le harcèlement commence là où il n'y a plus de consentement. Vous pouvez dire fermement "Je n'ai pas envie de parler, passez une bonne journée, au revoir" et partir. S'il continue avec par exemple un comportement qui vous gêne, vous pouvez l'énumérer clairement "Votre main sur ma hanche me gêne, enlevez-la", ou lui répondre directement "personne ne vous demande si j'ai des belles jambes !". N'essayez pas d'avoir le dernier mot (même si c'est tentant), essayez de partir le plus vite possible.

Si cela va plus loin, et que vous subissez des insultes ou des menaces, vous pouvez appeler la police ou faire semblant (pour rappel, le numéro est le 17) pour effrayer l'agresseur, interpeller les témoins présents autour de vous, ou crier "arrêtez de me harceler" pour faire réagir les personnes autour de vous. Surtout, ne vous laissez pas atteindre par les insultes. En général l'agresseur les dit pour vous faire perdre pied et surtout parce que lui veut sauver son égo en vous faisant vous sentir nul-le.

Ce ne sont que quelques conseils, et je vous invite à lire l'ouvrage Non c'est non d'Irène Zeiliner, qui est un petit manuel d'autodéfense, ou nous contacter pour nous poser vos questions, nous pourrons vous rediriger soit vers de la documentation, soit vers des personnes compétentes en fonction de votre besoin.

A voir aussi

Une erreur ? Un complément à ajouter ? Signalez-le nous !

Vous souhaitez faire une autre recherche ?

ou Faites une recherche par thème